Le Protecteur du Citoyen, M. Renan Hedouville, condamne les brutalités policières à l'encontre du journaliste de radio Caraïbes, Georges Allen. Il annonce que l'Office s'est saisi du dossier et presse l'inspection Générale de la PNH de diligenter une enquête afin de faire la lumière sur les circonstances de cet incident.

M. Hedouville dénonce des violences et une tentative d'assassinat à l'encontre du journaliste.

De plus il critique la décision du ministère de la communication de délivrer un permis autorisant le fonctionnement des journalistes durant les heures du couvre feu. C'est inacceptable, martèle le protecteur du citoyen faisant valoir que la carte de presse donne plein droit aux travailleurs de la presse.

Il espère que les autorités policières pourront rétablir l'ordre pour empêcher que d'autres citoyens ne soient victimes de brutalités.

Le secrétaire d'État à la communication, Eddy Jackson Alexis, a également dénoncé les violences policières contle M. Allen. Il a appelé les policiers à faire montre de flexibilité en ce qui a trait au permis delivré aux journalistes.

M. Allen a été tabassé dans la nuit du 28 avril 2020 par un groupe d'une dizaine de policiers à Delmas 33.

LLM / radio Métropole Haïti