Les autorités haïtiennes promettent de poursuivre la réforme du secteur de l'énergie. Selon le directeur général de l'Anarse, Everson Calixte, les réformes en profondeur sont difficiles à mettre en oeuvre dans ce secteur.

Dans un bref délai le gouvernement se propose de réaliser des investissements pour augmenter la production d'énergie électrique. M. Calixte révèle que deux des trois turbines de la centrale hydroélectrique de Péligre sont en panne. Le fonctionnement a plein régime de cette importante infrastructure injectera 54 mégawatts sur le réseau électrique.

Ce réseau vétuste qui ne peut transporter efficacement le courant constitue la principale préoccupation des autorités haïtiennes.

Le directeur de l'Anarse indique que 130 millions de dollars seraient consacrés à la réparation et la construction du réseau. Ces fonds sont prévus dans l'accord de 150 millions de dollars de Taïwan.

Selon le directeur de l'Anarse le gouvernement envisage de produire un nouveau document qui pourra être mis en branle sans la ratification du Parlement.

LLM / radio Métropole Haïti