72 heures avant l'interdiction de circuler sans un masque les haïtiens commencent à s'habituer au port de cet outil de prévention du corona virus. Dans les rues de Carrefour, sud de la capitale, de nombreux citoyens sont munis de leur masques ou d'un mouchoir.

Les masques sont vendus par des étalagistes ou des marchandes à la sauvette dans les rues et les marchés publics.

Les autorités gouvernementales et municipales ont au cours des derniers jours renforcé la législation pour exiger le port du masque. Les Maires de Pétion ville et Delmas, les deux communes les plus touchées par le covid 19, ont par arrêté rendu le port du masque obligatoire.

Les ministères et les administrations municipales ont assuré avoir distribué gratuitement plusieurs millions de masques aux couches défavorisées de la population. D'autres institutions privées ou publiques ainsi que des partis politiques se sont impliqués dans l'effort de distribution des masques.

Le port du masque est le pari du chef de l'État, Jovenel Moïse et du Premier Ministre, Joseph Jouthe, pour barrer la route à la pandémie du corona virus.

LLM / radio Métropole Haïti