Fantôme 509 est un groupe terroriste affirme le ministre haïtien de la justice, Lucmane Delille, qui entend solliciter la collaboration des gouvernements étrangers.

Dénonçant les actes terroristes et de violence, M. Delille affirme que ces gens ne seraient pas des policiers. Le gouvernement croit qu'il s'agit en fait d'anciens policiers qui ont lancé des attaques contre les ministères des finance et de la justice.

Il presse les responsables du syndicat de la police à se démarquer publiquement des violences du groupe Fantôme 509. Le garde des sceaux revèle avoir eu, la semaine écoulée, une séance de travail avec le syndicat de la police, habilité à défendre les intérêt des policiers.

Le ministre de la justice informe que le système judiciaire et les forces de l'ordre ont reçu des instructions pour traquer les membres du groupe Fantôme 509.

Il prévient que les autorités ne toléreront plus les attaques violentes du groupe Fantôme 509.

LLM / radio Métropole Haïti