Le directeur du Bureau de Monetisation de l'aide Publique au Développement (BMPAD), M. Paul Ignace Saint Fleur, accuse des compagnies pétrolières haïtiennes d'avoir provoqué une pénurie artificielle de carburant. Il révèle que le tanker transportant 250 000 barils d'hydrocarbures n'a pu livrer sa marchandise hier mardi 16 juin 2020 en raison de problème de stockage.

Selon M. Saint Fleur les compagnies ne peuvant recevoir le volume de carburant réclamé, le tanker devra passer environ 8 jours en rade afin de livrer le carburant.

Des pénalités de 20 000 dollars américains seront infligés à l'État en raison de cette situation.

Le directeur du BMPAD déplore le comportement de ces compagnies qui contribuent à accentuer la souffrance de la population déjà confrontée à la pandémie du corona virus.

Certains syndicalistes du transport en commun avaient également dénoncé des manoeuvres de certaines compagnies pétrolières pour provoquer une pénurie de carburant.

Au cours des derniers mois le gouvernement a repris le contrôle du secteur en plaçant les commandes pour le compte des compagnies ayant remporté les appels d'offre.

LLM / radio Métropole Haïti