La Représentante du Secretaire Général des Nations Unies en Haiti , Hellen La Lime, encourage les gouvernement et les acteurs politiques haïtiens à rechercher le consensus indispensable à la stabilité politique et l'organisation des élections. Dans son discours par devant le conseil de sécurité de l'ONU le week end écoulé, Mme La Lime, a noté que " les premiers signes de l'intention de l'exécutif de commencer à préparer des élections législatives et locales attendues depuis longtemps ont réveillé les passions et ravivé l'acrimonie dans le discours public et le débat politique.

De plus la diplomate onusienne fait état de " l'augmentation marquée de la fréquence et de l'intensité des affrontements entre bandes armées rivales qui luttent pour contrôler de plus grandes portions de territoire dans les quartiers les plus peuplés de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, sans doute afin d'exercer une influence sur le résultat des élections dans ces circonscriptions".

Par ailleurs le Conseil électoral provisoire, avec le soutien de l'ONU, étudie des mesures qui permettraient de préserver l'intégrité du processus électoral et d'atteindre le quota de 30 % de femmes aux postes élus prévu par l'article 17.1 de la Constitution.

Les activités du Conseil Électoral ont ralenti, en raison de l'incertitude causée par l'absence de calendrier électoral et par l'urgence sanitaire actuelle.

LLM / radio Métropole Haïti