Les chefs de gang du G 9 ont revendiqué cet après midi le mouvement de tirs nourris dans la région métropolitaine de Port-au-Prince ce mardi 7 juillet 2020.

L'objectif est d'exiger une reconnaissance légale de leur mouvement. Les responsables du ministère des affaires sociales auraient refusé d'axcorder une autorisation de fonctionnement à cette fédération de gangs.

Les leaders du G 9 veulent participer à la vie sociale notamment le nettoyage des rues.

Les individus armés ont pris d'assaut les axes routiers bloquant les voies de communication avec des véhicules et des barricades de pneus enflammés.

A Martissant ils ont mis fin au mouvement vers 4 heures de l'après midi .

En dépit de l'important déploiement des individus armés il n'y aurait aucune victime lors de ces tirs nourris. Des automobilistes rapportent avoir été témoins d'un défilé de plus d'une cinquantaine d'hommes lourdement armés. Ils n'étaient pas agressifs et étaient accompagnés d'une foule de jeune.

Aucune présence policière n'a été remarquée.

LLM / radio Métropole Haïti