L'expert en sécurité publique, Réginald Delva, est préoccupé par la récente démonstration de force du G 9 , fédération des gangs de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Pour l'ex ministre de l'intérieur il s'agit d'une alliance contre nature puisque nombre de ces groupes armés sont des ennemis héréditaires. C'est une alliance conjoncturelle. En considérant l'histoire des gang ils n'ont pas la même vision, a dit M. Delva lors d'une interview à radio Métropole.

Il redoute une explosion de violence lorsque les membres des gangs seront confrontés à leurs dissensions. Considérant l'action du G 9 comme un camouflet pour la commission nationale de désarmement démantèlement et Réinsertion (CNDDR), M. Delva croit que la sonnette d'alarme a été tirée. On peut fédérer face à un ennemi commun. La question est qui est l'ennemi?.

Il craint que la population ne soit prise entre l'enclume et le marteau. Selon l'expert en sécurité la police a été prise au dépourvu.

De l'avis de M. Delva les autorités seraient mieux inspiré de respecter les promesses. Il ne s'agit pas d'une action spontanée mais planifiée en raison du non respect de certaines promesses, ajoute t-il.

LLM \ radio Métropole Haïti