Le ministre de la justice, Lucmane Delille, ne décolère pas 72 heures après la démonstration de force des membres de plusieurs gangs. C'est inacceptable, révoltant martele M. Delille qui était en dehors du pays au moment des faits.

Plusieurs dizaines de bandits lourdement armés avaient paralysé les activités économiques dans la région métropolitaine pendant une journée.

Le garde des sceaux appelle les forces de l'ordre à traquer les bandits comme des bêtes sauvages, il faut les mettre hors d'état de nuire, a laissé entendre M. Delille.

Aux grands maux les grands remèdes, a insisté M. Delille faisant valoir que ces individus devraient être en prison. Dans aucune société on ne tolère ces actes, a t-il ajouté.

Le porte parole de la Police, Michael Ange Louis Jeune, avait indiqué que les forces de l'ordre n'avaient pas réalisé des opérations afin d'éviter des dommages collatéraux.

LLM / radio Métropole Haïti