Le juriste Lucmane Delille a fait ses adieux ce vendredi 10 juillet 2020 au ministère de la justice. Je part le coeur léger, la conscience tranquille, les mains propres et la poche saine, a dit M. Delille lors de la cérémonie de prise de fonction de son successeur.

La population a bien compris la lutte que je menais en vue de mettre les artisans de l'insécurité hors d'état de nuire, a martelé M. Delille qui a toujours été une voix discordante au sein du gouvernement en ce qui a trait à la stratégie contre les gangs.

Cette lutte dit il devrait permettre aux citoyens honnêtes de vivre en toute quiétude dans leur pays.

Sans fournir des détails sur son action au cours des 4 mois de son administration, M. Delille assure qu'il avait servi son pays avec conviction.

L'ex garde des sceaux n'a pas fui la cérémonie d'installation de son successeur qu'il considère comme son ami. Il a remercié le chef de l'état, le Premier ministre et les médias.

Ancien commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, M. Delille se considère désormais en réserve de la République.

LLM / radio Métropole Haïti