Le directeur général de l'EDH, Michel Présumé, sur la sellette depuis sa nomination, rejette les accusations de dilapidation des fonds de Pétrocaribe. Il assure n'avoir jamais été ordonateur ni comptable des deniers publics.

Il dénonce l'instrumentalisation du rapport de la Cour des comptes par la FJKL Dans le même temps, M. Présumé n'écarte pas la possibilité de demissionner si un accord n'est pas trouvé avec le syndicat de l'EDH.

Il explique que sa mission n'est pas de privatiser mais d'améliorer le rendement de l'entreprise.

Par ailleurs le ministre des travaux publics, Joséus Nader, critique l'intransigeance des responsables du syndicat. Il regrette que le syndicat n'ait pas permis à M. Présumé d'appliquer son plan de redressement avant de le contester.

M. Nader révèle que des mains politiques sont cachées dans la protestation et promet de trouver un accord avec les vrais employés de l'EDH.

LLM / radio Métropole Haïti