Le Chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, a lancé hier la première étape du processus devant conduire à l'organisation des prochaines élections. La formation d'un nouveau conseil électoral est indispensable pour la tenue des joutes.

Les secteurs représentés au sein du CEP ont été invités à confirmer leurs représentants ou designer d'autres dans les 48 heures.

Le conseiller du chef de l'état, Guychar Doré, insiste sur la nécessité de respecter les échéances électorales afin de consolider la démocratie.

Interrogé sur le refus de plusieurs formations politiques de participer au scrutin, M. Doré, a fait remarquer que ce discours est recurent chez les acteurs politiques. Depuis 1987 des dirigeants politiques tiennent ce discours mais en fin de compte ils participent aux élections, dit-il rappelant que le processus électoral n'est pas contrôlé par le gouvernement.

Dans une structure démocratique on ne parvient pas au pouvoir par un coup d'État, a laissé entendre M. Doré arguant toutefois que le chef de l'état est ouvert au dialogue.

Appelant les acteurs politiques à oeuvrer en vue de la stabilité socio politique, M. Doré a soutenu que la stabilité est indispensable au progrès.

En ce qui a trait au processus électoral il a assuré que le entend tout mettre en oeuvre pour réaliser des élections crédibles, transparentes, participatives et intègres.

LLM / radio Métropole Haïti