Les forces de l'ordre ont procédé, ce jeudi 30 juillet 2020, à la saisie des locaux de la Sogener, des résidences privées de Reginald et Jean Mary Vorbe et de Élisabeth Préval.

Il s'agit de la mise sous la main de la justice, explique maître Osner Fevry, l'un des avocats de l'état haïtien dans cette affaire tentaculaire.

La mise sous la main, qui permet le contrôle des biens appartenant à la Sogener, aux Vorbe et à madame Préval, a été ordonné par le juge instructeur Mathieu Chanlatte.

A la résidence de Mme Préval, une patrouille de la CIMO était présente. Les policiers ont indiqué au reporter de radio Métropole que les occupants de la maison avaient été expulsés par le commissaire du gouvernement.

Les avocats de l'état haïtien se réjouissent et espèrent que les mandats d'arrêt emis contre les concernés pourront enfin être exécutés.

M. Fevry soutient que la mise sous la main permettra aux enquêteurs de l'Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) et de l'unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF) de réaliser des investigations approfondies sur le blanchiment des avoirs liés au contrat de vente d'énergie à l'Etat haïtien.

LLM / radio Métropole Haïti