Les autorités policières haïtiennes doivent faire face à un dossier tentaculaire dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du bâtonnier de l'ordre des avocats de Port-au-Prince, M. Monferrier Dorval. Une première investigation, lancée ce mercredi 3 septembre 2020, a conduit à l'adoption de mesures conservatoires à l'égard des policiers chargés de la protection de la scène du crime.

La porte parole adjointe de l'inspection Générale de la PNH (IGPNH), Marie Michelle Verdier, a indiqué que plusieurs policiers de la patrouille ont été placés en isolement.

Les policiers sont accusés d'avoir abandonné leur postes ce qui a causé le cambriolage de la résidence.

Mme Verdier s'est gardée de fournir des détails sur les premiers éléments de l'enquête débutée avec l'audition des policiers de la patrouille. D'autres policiers seront auditionnés dans les prochains jours.

Le chef du Parquet de la capitale, M. Ducarmel Gabriel, avait exigé des sanctions contre les policiers fautifs.

Selon les autorités judiciaires la scène du crime a été souillée par des individus qui ont pénétré dans le maison et emporté notamment le bâton du bâtonnier.

LLM / radio Métropole Haïti