« Nous avons désormais l'obligation d'être vigilant » selon l'ancien secrétaire d'état à la sécurité publique Réginald Delva. Intervenant pendant le journal du matin de Radio Métropole, l'expert en questions de sécurité a exprimé sa préoccupation concernant les investigations sur la mort de maître Dorval, estimant dommage que la scène du crime ait été souillée et que des informations importantes aient fuité dans la presse.

L'enquête est bien partie
Toutefois, il s'est montré satisfait de l'autopsie pratiquée sur le corps du bâtonnier assassiné le 28 aout dernier à Pèlerin 5. Il a par ailleurs, jugé positif que la police scientifique ait eu le temps d'effectuer des prélèvements sur place avant le saccage des lieux du crime et le cambriolage de la maison de la victime.

Ne pas confondre vitesse et précipitation
L'ancien ministre de l'intérieur Réginald Delva appelle à soutenir la police dans son enquête sur la mort de maître Montferrier Dorval et surtout à ne pas interférer dans les investigations. Toutes les ressources humaines nécessaires pour parvenir à trouver les coupables sont disponibles sur place et la volonté est là, affirme-t-il.

Aujourd'hui, il est important de tirer les leçons des grands crimes non élucidés des 20 dernières années et de mettre la main sur les auteurs intellectuels du crime, estime Réginald Delva.

AL / radio Métropole Haïti