Cette semaine a été l'une des plus difficiles pour les habitants de Bel Air. Le quartier, limitrophe du Palais National, est vidé de ses habitants en raison de l'assaut d'un groupe armés, alliés du G 9.

De nombreux résidents du Bel Air passent la nuit au kiosque Oxyde Jeanty au champ de Mars. D'autres ont trouvé refuge chez des proches dans la région métropolitaine.

Une situation difficile pour de nombreux jeunes qui lancent un cri d'alarme aux autorités. Même dans leur souffrance les déplacés sont confrontés à l'insécurité.

Un jeune étudiant en médecine confirme qu'un affrontement entre deux groupes est à la base de cette crise. Les résidents de Bel air, Sans fil , ruelle Mariella, Mayard, etc sont les principales victimes de cette crise.

Les structures étatiques n'ont réalisé aucune intervention en faveur des sinistrés qui ont perdu leurs maisons.

Le directeur de la Caisse d'Assistance Sociale (CAS) annonce que dans les 72 heures une aide alimentaire sera apportée aux sinistrés.

Les habitants du Bel Air avaient pris la fuite lors de l'assaut lancé par plusieurs dizaines d'individus lourdement armés.

LLM / radio Métropole Haïti