Le chef de l'état haïtien, M. Jovenel Moïse, annonce l'implication des Forces Armées d'Haïti ( FAD'H) dans les efforts pour rétablir un climat sécuritaire. Lors d'une visite dans la localité de Savien (Artibonite), région contrôlée par le gang Base Grand Griffe, le président Moïse a soutenu que les exactions des gangs sont inacceptables. Il rappelle que les FAD'H en tant qu'institution militaire doivent venir en renfort à la Police lorsque la situation l'exige.

Dans une expression créole populaire considérée comme vulgaire le président a indiqué que l'état commencera à traquer les criminels. En ce sens le président haïtien a appelé les ministres de la défense et de la justice à créer une synergie dans les actions des forces de l'ordre.

Le président Moïse a rappelé que la Constitution confirme l'existence de deux forces publiques.

Il appelle la population à apporter l'appui nécessaire au gouvernement et aux forces de l'ordre dans l'effort pour rétablir la sécurité publique.

Visiblement en colère le président Moïse a expliqué qu'il entend au cours des derniers mois de son mandat satisfaire les revendications en matière de sécurité.

LLM / radio Métropole Haïti