Les deux syndicats de la Police sont diamétralement opposés en ce qui a trait aux stratégies de lutte. Tandis que le SPNH prône les manifestations et les moyens forts, le SYNAPOHA préconise le dialogue pour obtenir satisfaction des revendications

Le SPNH ne bénéficie pas de l'appui du SYNAPOHA dans le cadre de la manifestation de ce lundi 7 septembre 2020.

Le coordonnateur du SPNH, Jean Elder Lundi, affirme que la manifestation vise à réclamer des dispositions pour retablir le climat sécuritaire. Il décroche des flèches en direction du chef de la police l'accusant de passivité face à l'insécurité.

Cette stratégie est contestée par Jean Genel Lazard, coordonnateur du SYNAPOHA. Il ne comprend pas que des policiers, chargés de maintenir le climat sécuritaire, puissent réaliser des manifestations en ce sens. Il s'interroge sur l'interprétation de ce comportement par la population.

Le SYNAPOHA préconise le dialogue avec le chef de la police afin d'obtenir satisfaction des revendications. Il insiste notamment sur la nécessité d'une vraie assurance santé pour les policiers.

Toutefois M. Lazard assure que son syndicat n'est pas en face du SPNH. Nous ne croyons pas qu'il faut manifester maintenant. Il faut continuer le dialogue pour eprouver la bonne foi des autorités, ajoute t-il.

LLM / radio Métropole Haïti