L'inquiétude demeure également concernant l'impact socio-économique du nouveau coronavirus. « La flambée des prix des denrées alimentaires, et par conséquent, de la sécurité alimentaire, reste une préoccupation majeure en Haïti », fait valoir l'OCHA. Selon le dernier « Food Basket Bulletin », la valeur du panier alimentaire a augmenté de 29% sur une base annuelle.

Selon l'ONU, cette augmentation des prix des denrées alimentaires est directement liée à la période de pic de la pandémie de Covid-19, au ralentissement de l'activité économique et à la fermeture des frontières. Elle s'explique également par la forte dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain (-12% entre avril et juin 2020) dans un contexte de forte dépendance aux importations alimentaires.

La pandémie de Covid-19 a également eu un impact socio-économique, particulièrement dans les zones rurales du pays. La demande de main-d'œuvre rurale a considérablement diminué en raison du ralentissement économique. Cette situation s'est intensifiée avec l'augmentation du flux de migrants haïtiens en provenance de la République dominicaine et la fermeture des écoles.

Selon un bilan établi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Haïti recense un total de 8.224 cas confirmés de Covid-19 en laboratoire, dont 201décès. Le bulletin humanitaire de l'ONU fait état d'une « tendance à la baisse de l'incidence des cas confirmés en laboratoire », qui persiste dans tout le pays.

EJ/Radio Métropole Haïti