Les interventions de la BRH causent actuellement une situation d'incertitude et de peur qui peut influer négativement sur le marché des changes, selon l'analyse de l'économiste William Savary.

Il n'est pas prudent de politiser la finance
Les 845 millions de gourdes de pénalités infligés récemment, à la Unibank vont peser lourd sur la gestion de cette institution bancaire et risquent d'affecter tout le secteur, estime-t-il.
En effet cette somme représente 50% des revenus nets de la banque pour l'exercice fiscal 2018-2019, explique William Savary. Il précise que la BRH dispose de méthodes de rappel à l'ordre moins pénalisantes.

« Ce type d'intervention sur le marché n'est pas une solution à long terme pour Haïti. Seule une croissance économique ferme sortira le pays de l'impasse économique dans laquelle il se trouve » , juge-t-il.

L'abandon du marché libre et le recours à la fixation des prix ne sont pas des options valables dans un état moderne affirme William Savary qui intervenait ce mardi, pendant le journal du matin de Radio Métropole.

AL / radio Métropole Haïti