Le ministre de l'éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet dénonce l'action de certains syndicalistes qui manipulent des jeunes pour perturber le travail des élèves et vandaliser des établissements scolaires.

Suite à des attaques ayant touché mardi, le lycée Fritz Pierre-Louis ainsi que les collèges le Normalien et Roger Anglade, le ministre Cadet dit avoir eu une rencontre avec des responsables de la PNH pour mettre fin à ces actions violentes, qui mettent selon lui, la vie des écoliers en danger.

Jugeant l'attitude des auteurs de ces attaques incompréhensible, le ministre dit avoir effectué des vérifications dans plusieurs établissements victimes de telles attaques et constaté que certaines revendications étaient imaginaires.

« Très souvent les jeunes en uniforme arrêtés par la police après se type d'acte de vandalisme, ne sont inscrits dans aucun établissement » rapporte-t-il.

Combattre l'obscurantisme
Intervenant ce mercredi, pendant le journal du matin de Radio Métropole, Pierre Josué Agénor Cadet a rappelé sa volonté de mettre de l'ordre depuis son entrée en fonction au ministère de l'éducation.
Il est intolérable que l'ont puisse s'en prendre à des élèves dans un pays comme Haïti. Aucune revendication ne peut justifier de telles atteintes a insisté le ministre visiblement irrité.

AL / radio Métropole Haïti