Le responsable de l'Initiative de la Société Civile (ISC), Rosny Desroches juge les récentes attaques conduites par des élèves des lycées sur des écoles privées, inacceptables et inqualifiables. Intervenant ce vendredi, pendant le journal du matin de Radio Métropole, le professeur Desroche a dit discerner dans ces attaques une illustration du niveau de violence qui règne actuellement en Haïti.

Qui sème le vent récolte la tempête
L'ancien ministre de l'éducation établit des liens entre ces attaques et la situation politique. Selon le professeur Desroche,«il existe un malaise actuellement au sein de la société haïtienne, dont certains se servent pour causer des troubles.»

Rappelant qu'Haïti est aujourd'hui le 2e pays le plus inégalitaire au monde, Rosny Desroche explique que les injustices entraînent obligatoirement la violence. Une redistribution équitable doit s'opérer, selon lui, pour que chacun bénéficie d'une éducation de qualité.

Le laxisme du ministère de l'éducation
Aujourd'hui le ministère doit s'engager fermement dans la normalisation de l'ensemble du secteur de l'éducation et ne plus tolérer des situations qui favorisent la corruption et les inégalités affirme le responsable de l'ISC.
« Il est absolument indispensable et urgent que les dirigeants comprennent qu'ils doivent avoir une politique de dialogue, de maintien de la paix, de compréhension envers les uns et les autres et une politique juste pour éviter que le malaise ambiant devienne incontrôlable et soit fatal pour tous » a conclut le professeur Rosny Desroche.

AL / radio Métropole Haïti