Une vive tension règne actuellement dans plusieurs endroits de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Tôt de la matinée de ce lundi, plusieurs véhicules ont été incendiés, des barricades ont été érigées dans certaines zones de la capitale.

Rappelons que les policiers regroupés au sein de Fantôme 509 ont semé la panique samedi.

Selon un premier bilan partiel une dizaine de véhicules, immatriculés service de l'état, ont été incendiés par les manifestants.

Des partisans de l'opposition en colère accompagnaient les policiers dans leurs parcours dans les rues de Port-au-Prince, Delmas et Pétion ville.

Ils lançaient des slogans hostiles au chef de l'état, M. Jovenel Moise.

Ces policiers du groupe fantôme 509 avaient lancé un ultimatum au Ministère de la Justice pour la libération du policier Jean Pascal Alexandre incarcéré au pénitencier national depuis le 13 mai dernier.

Notons que Jean Pascal Alexandre, membre de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants avait été arrêté le 8 mai dernier sur instruction du Parquet, accusé d'assassinat, d'incendie criminel, de destruction de biens publics et d'atteinte à la sûreté de État.

EJ/Radio Métropole Haïti