La forte chute du taux de change de la gourde par rapport au dollar a été partiellement répercutée sur les prix des produits de premières nécessités au cours des derniers jours.

Dans les marchés publics de la région métropolitaine de Port-au-Prince, les marchandes indiquent que des baisses intéressantes sont enregistrées sur certains produits clés dont le riz, l'huile, le lait et le sucre.

Des commerçantes rapportent une baisse de 500 gourdes sur les petits sac de riz et de sucre.

Pour la majorité des produits les prix n'ont pas bougé, expliquent des marchandes. Certains détaillants affirment avoir baissé les prix afin répercuter la baisse. Ils anticipent ainsi une baisse des prix des importateurs.

Au sud de la capitale, à Carrefour, les prix de la banane et des avocats n'ont pas été revus à la baisse. Au principal marché de Carrefour et dans les autres on n'obtient que 6 bananes pouyak pour 50 gourdes. Au début du mois d'août le client obtenait 10 bananes pour 50 gourdes.

Le prix du pain est toujours en hausse. Il faut maintenant 75 gourdes pour obtenir la même quantité qu'on obtenait en août pour 50 gourdes.

L'un des leaders de l'opposition, M. Moïse Jean Charles, avait, la semaine écoulée, exhorté les importateurs à répercuter la baisse du taux de change sur les prix des produits de premières nécessités.

Le chef de l'état, Jovenel Moise, avait également souhaité un prompt ajustement à la baisse des prix des produits alimentaires.

Il avait accusé des entrepreneurs de multiplier les spéculations pour provoquer une hausse du taux de change.

LLM / radio Métropole Haïti