Le système des Nations Unies en Haïti, notamment le Bureau du Coordonnateur Résident, l'UNESCO, l'UNICEF, constate que la situation sécuritaire (peyi lòk) de l'année dernière, combinée à la situation sanitaire (COVID-19) de ces derniers mois, a eu des conséquences néfastes sur le secteur de l'éducation et de la formation.

La résurgence des actes de violence au cours de ces derniers jours préoccupe les responsables du système des nations unies. " Les Nations Unies lancent un appel à la responsabilité de tous les acteurs afin de garantir la continuité de l'éducation pour tous pendant que les gouvernements du monde entier font face à la pandémie de Covid-19 qui a entraîné la fermeture des écoles pour plus de 90% de la population scolaire et étudiante mondiale.

Elles sont convaincues que seul un dialogue inclusif et ouvert entre tous les acteurs peut établir le compromis fondateur nécessaire à une sortie de crise dans la sérénité et la compréhension au bénéfice des enfants et des jeunes.

Le système des Nations Unies en Haïti rappelle " que les gouvernements ont la responsabilité première de promouvoir des environnements scolaires sûrs et apaisés, d'assurer une éducation de qualité inclusive et équitable à tous les apprenants, en particulier ceux qui se trouvent dans des situations vulnérables".

LLM / radio Métropole Haïti