Un étudiant finissant de l'Ecole Normale Supérieure, Gregory Saint Hilaire, a été tué hier soir sur la cour de l'institution. L'incident est survenu vers 7 heures du soir suite à un mouvement de protestation d'un groupe d'etudiants réclamant leur intégration dans le système éducatif.

Les étudiants de l'ENS accusent des policiers de L'USGPN d'être les auteurs de la blessure mortelle de Gregory. La victime touchée par un projectile au dos à passé plus d'une heure sur la cour avant d'être transportée à l'HUEH où son décès à été constaté.

Ce samedi 3 octobre 2020 il y a eu des scènes de désolation à la faculté où le cadavre a été exposé. Un membre du comité de direction de l'ENS, M. Dieuseul Frenelus, dénonce les attaques répétées des policiers de l'USGPN contre la faculté. C' est un acte injustifiable et sans nom, a t -il martelé.

LLM / radio Métropole Haïti