L'heure n'est plus à la discorde indique la Cour de cassation dans un message à l'endroit des avocats de la capitale quo n'ont de cesse d'exprimer leur colère suite à l'assassinat de Monferrier Dorval. La Cour précise que les avocats avaient refusé d'assister à la cérémonie protocolaire de réouverture des tribunaux en dépit de l'invitation d'une délégation de magistrats.

De leur côté les avocats ont lancé une véritable campagne contre le président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), René Sylvestre, qu'ils accusent de les avoir chassé de la salle. Les avocats ont en plus du chef de l'état, le président de la cour de cassation dans leur ligne de mire.

Le président Sylvestre avait dans son discours à l'occasion de l'ouverture de l'année judiciaire mis l''accent sur la nécessité d'une nette démarcation entre les fonctions de magistrat et d'avocats. Il dit être dans l'attente de la démission des magistrats qui militent toujours en tant qu'avocat.

LLM / radio Métropole Haïti