L'économiste, M. Benel Saint Juste, affirme que les conditions sécuritaires ne sont pas réunies pour le développement économique d'Haïti. Il attire l'attention sur l''incapacité des forces publiques à défendre la souveraineté nationale et à assurer la protection des vies et des biens.

Les forces armées d'Haïti (FAD'H) ne comptent que 400 militaires soit une ratio de 1 pour 39 000 habitants. Le ratio standard est de 1 pour 225 habitants .

Pour démarrer les forces armées d'Haïti devraient compter 27 000 militaires.

En ce qui a trait à la Police Nationale, M.Saint Juste fait remarquer que sur l'effectif de 15 000 policiers, 20% sont affectés à la sécurité des officiels. En réalité la population de 12 millions de personnes ne disposent que de 12 000 policiers soit 1 policier pour 1 000 habitants.

Les forces de l'ordre ne disposent pas d'effectifs suffisants pour contrer les gangs qui comptent plus de 18 000 membres.

L'économiste explique que ces paramètres et d'autres ont permis de classer Haïti en 179 position sur 190 pays en ce qui à trait aux opportunités d'affaires.

LLM / radio Métropole Haïti