À l'occasion de la journée mondiale de la ville le 31 octobre, Urbayiti et l'agence AETYPIK ont lancé la première édition d'Urbkafe, un espace d'échange sur les villes haïtiennes du futur.
Il s'agit de la première d'une série de rencontres dédiées à l'ensemble des forces vives de la société civile pour leur permettre de réfléchir ensemble à l'urbain de demain pour Haïti.
« Comment comprendre la Ville ? », était le thème choisi pour orienter les discussions lors de cette rencontre qui s'est tenue dans la salle polyvalente de l'Université Quisqueya, en présence de Kettyna Bellabe, adjointe au maire de Port-au-Prince.
Des intervenants tels que Yves Lafortune de l'institut des politiques publiques, Georges Eddy Lucien du Centre de recherche et d'appui aux politiques urbaines ou encore l'architecte urbaniste Anne-Laurence Vernet ont discuté des enjeux et défis rencontrés dans le cadre du développement des villes haïtiennes, d'hier et d'aujourd'hui.
L'événement était ouvert à tous, simples citoyens, professionnels et étudiants, représentants de villes ou de collectivités territoriale ou encore membres de la société civile. Il a réuni une centaine de personnes pour des débats de haute volée.
Cette activité s'inscrit dans le cadre d'Urbayiti, un programme de l'Etat haïtien qui vise à renforcer la gouvernance et la capacité de résilience des villes et des populations urbaines.
Notons que le programme Urbayiti est mis en œuvre par les institutions haïtiennes. Il bénéficie du financement de l'Union Européenne, ainsi que de l'appui d'Expertise France et de l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID).

AL / radio Métropole Haïti