Le comité consultatif indépendant sur la nouvelle constitution envisage le retour à un régime présidentiel combiné avec un pouvoir législatif comprenant uniquement la chambre des députés.

L'un des membres de la commission, le docteur Louineau Pierre, a révélé que la suppression du Sénat sera proposé aux groupes d'experts qui analyseront le document.

Le Sénat n'a aucune justification politique, argue le sociologue expliquant que la chambre des députés et le Sénat émanent du même corps électoral.

De plus il souligne que le Sénat n'a pas de spécificités et qu'il n'existe pas de prééminence entre les deux Chambres.

Le sociologue affirme que le Sénat est décrié dans l'opinion en raison notamment des comportements des membres de la 50 eme législature.

Un régime présidentiel implique une nouvelle architecture politique qui consacrera la disparition du Premier Ministre. Les attributions de ce poste important, contrôlé par les partis politiques, seront transférées au président.

LLM / radio Métropole Haïti