Victor Benoit, le président du parti Rassemblement Social-Démocrate pour le Progrès d'Haïti (Rasanbleman) que l'opposition ne négocie pas avec Jovenel Moïse et qu'elle n'est pas demandeuse de tractations :
« Il n'y a aucun point de convergence, le chef de l'état n'est pas prêt à faire des sacrifices pour le pays, pourquoi parlerions-nous avec lui ? ».
En outre, l'ancien ministre des affaires sociales appelle une nouvelle fois le président à quitter le pouvoir le 07 février 2021 conformément à l'article 134-2 de la constitution de 1987 amendée.
Ce serait une porte de sortie honorable pour lui, a-t-il ajouté mardi pendant le grand journal du soir de Radio Métropole.
Mais en attendent, l'ancien dirigeant de la Fusion des socio-démocrates déclare que le chef de l'état aspire à diriger de manière autocratique. « Jovenel Moïse veut un retour à un régime présidentiel pur et dur et trompe les citoyens en leur faisant croire qu'un vice président remplacera avantageusement un premier ministre. »
Critiquant la position rétrograde du président de la république, Victor Benoit appelle le peuple haïtien à lutter pour préserver les acquis de 1987.

AL / radio Métropole Haïti