Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire n'a révoqué aucun juge, d'ailleurs, il n'a pas ce droit, a affirmé son porte parole maître Samuel Baucicaut, ce vendredi, pendant le journal du matin de Radio Métropole.
« La loi lui confère au CSPJ, le droit et le devoir, de concert avec le Ministère de la Justice, d'organiser la certification des magistrats assis et debout. La commission technique de certification chargée de cette mission est constituée de trois représentants du CSPJ et de trois autres du ministère. Elle est à l'œuvre depuis 2018 », rappelle-t-il.
Le porte parole s'étonne donc que le ministère de la Justice exprime son mécontentement du verdict négatif donné par la commission concernant 19 magistrats, alors que ses représentants ont eu à opiner et qu'il lui revient désormais d'engager les suites nécessaires :
« Le CSPJ a joué sa partition, aux autres secteurs de jouer la leur pour que la justice fonctionne de manière harmonieuse, sans que chacun n'empiète sur les attributions de l'autre. »
Maître Bousicot assure que le processus de certification est incontournable, qu'il est une obligation légale et qu'il va se poursuivre contre vents et marées.

AL / radio Métropole Haïti