Le ministre de l'environnement, M. Abner Septembre, est convaincu que l'environnement sera un jour accepté comme secteur prioritaire. Intervenant à l'émission Le Point de Télé Métropole M. Septembre à pris soin de choisir ses mots pour ne pas être critique envers le gouvernement. Il arrivera un jour où on n'aura pas le choix que de prioriser l'environnement, a dit le leader de l'association ayant obtenu des résultats probants dans la localité de Vallue à Petit Goave.

De manière récurrente le ministère de l'environnement ne reçoit que des miettes dans le budget tandis que ce thème est en première ligne des rencontres internationales.

Pour M. Septembre il est difficile pour les autorités de se débarrasser de cette pratique. Il soutient que les coûts de la dégradation de l'environnement sont plus élevés que les investissements nécessaires. Il cite en exemple les dégâts provoqués par les averses sur la route de Carrefour. Le ministre attire l'attention sur les dépenses pour les matériels nécessaires au curage ainsi que le coût incalculable des pertes dans l'economie.

Les spécialistes préconisent depuis plusieurs années des travaux de protection des bassins versants pour empêcher les inondations dans plusieurs villes de la région métropolitaine.

LLM / radio Métropole Haïti