Les premières barricades de pneus enflammés depuis la criminalisation de cette forme de manifestation ont été entreposées ce jeudi 10 décembre 2020 dans plusieurs artères de la capitale. Des citoyens participant à la marche contre le kidnapping ont érigé de nombreux barricades notamment à Lalue en guise de protestation.

Des milliers de citoyens et des personnalités de la société civile et de l'opposition avaient pris part à la marche. Le dirigeant de Pitit Dessalines, M. Moïse Jean Charles, s'est réjouit du recours aux barricades dans le cadre du mouvement t. Il critique le président Moïse faisant valoir que les décret n'auront aucun effet après le départ du chef de l'état.

M. Jean Charles prévient qu'il y aura une insurrection populaire pour renverser le gouvernement et le système financier en place.

LLM / radio Métropole Haïti