De nombreux spécialistes dénoncent la présidence Moïse comme étant trop prolifique en matière de législation en l'absence de Parlement.

Le chef de l'état à indiqué la semaine écoulée qu'il n'entend pas négocier en ce qui à trait aux réformes. De nombreux décrets notamment sur le code pénal, l'énergie, la sécurité, l'agence Nationale d'intelligence, l'affichage des prix en gourde dans le xommerce ont été publiés. Un décret chasse un autre. Le président Moïse est désormais maître du temps en modulant chaque semaine les réactions des leaders de l'opposition et de la société civile.

Le décret fixant la marge bénéficiaire des commerçants est le seul n'ayant pas provoqué des réactions virulentes. D'autres décrets sont pratiquement passé inaperçus. Le juriste Patrick Laurent avait il y a deux mois attiré l'attention sur un décret modifiant les droits des conjoints suivant le type de mariage.

Le week-end écoulé le Core Group avait reagi sur le décret créant l'agence Nationale dintelligence. Les diplomates s'interroge sur le respect de la liberté et individuelle.

LLM / radio Métropole Haïti