Ne sachant plus à quel Saint se vouer, les résidents de la capitale haïtienne ont lancé depuis quelques semaines des manifestations de rues pour réclamer la libération des personnes enlevées. Hier à Turgeau, les résidents ont érigé des barricades de pneus enflammés pour bloquer des artères afin d'exiger la libération d'un jeune du quartier kidnappé et séquestré depuis deux jours.

Les bandits réclament une rançon de 200 000 dollars pour libérer ce jeune agent de sécurité de l'ambassade américaine à Port-au-Prince.

Il s'agit de manifestation de colère contre les criminels mais aussi contre le gouvernement. Certains protestataires dénoncent la passivité d'autres la complicité des officiels face au phénomène. Outre une réaction des autorités les initiateurs des manifestations préconisent un réveil citoyen afin de faire échec au plan macabre des groupes armés.

LLM / radio Métropole Haïti