Des résidents eu village de Dieu sont maintenant des sans domicile fixe. Leurs maisons avaient été détruites lors de la dernière opération des forces de l'ordre dans ce quartier populeux controlé par des gangs.

Les résidences de ces citoyens servaient de postes de tirs pour les bandits. Les résidents confirment les argumentaires des autorités policières mais font valoir qu'ils ne pouvaient empêcher aux bandits d'utiliser leurs maisons comme abris.

Ils déplorent la destruction de leurs maisons avec tout leur avoir. J'ai tout perdu y compris mon acte de naissance, explique un citoyen. Des engins des travaux publics accompagnaient les blindés de la Police lors de cette opération de deux jours.

Les résidents espèrent une subvention des autorités afin de louer des maisons. Plusieurs maisons ont été rasées dans le cadre des dispositions visant une présence permanente des forces de l'ordre dans ce village du bord de mer de Martissant.

LLM / radio Métropole Haïti