Le directeur du Bureau des Mines et de l'énergie (BME), Ing. Géologue, Claude Presti, est surpris par la panique provoquée par la dernière secousse sismique dans la région métropolitaine.

Le réseau de sismographes a fait état d'une secousse de magnitude 2.1, dit-il assurant qu'une telle secousse ne peut être détectée que par les sismographes. Il s'étonne que des situations de paniques aient été constatées non loin du lac azueï et à Gressier.

M. Prends juge qu'une enquête est nécessaire pour identifier la nature de la secousse de magnitude moyenne qui a secoué plusieurs communes.

Le directeur du BME insiste sur la nécessité pour les haïtiens de se préparer à une éventuelle secousse de forte intensité. Il attire l'attention sur l'obligation de construire des maisons para sismiques et de réaliser des séances de formation sur la culture du risque.

Plus de 500 secousses de faible magnitude ont été enregistrées au cours de cette année.

LLM / radio Métropole Haïti