Une nouvelle pénurie de carburant est. constatée dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Les automobilistes dénoncent des propriétaires de stations à essence qui seraient impliqués dans une logique de marché noir.

À Pétion ville, Delmas et Port-au-Prince les chauffeurs de taxi assurent que la gazoline n'est pas disponible Un citoyen affirme avoir acheté le galon de gazoline à 1000 gourdes.

Des automobilistes expliquent qu'ils ont été témoins de la vente dans le secteur informel du carburant.

Le directeur du Bureau de Monétisation de l'aide publique au Développement (BMPAD), M. Paul Ignace St Fleur, a soutenu qu'il n'y a pas de rupture de stock dans les stations à essence.

De plus il annonce l'arrivée dans les 48 heures d'un tanker transportant 165 000 barils de carburant.

Les pénuries de carburant sont récurrentes en raison de conflit entre les acteurs du secteur pétrolier.

Le chef de l'état, M. Jovenel Moïse, a, en maintes occasions, dénoncé certains entrepreneurs qui auraient réalisé des bénéfices indues au cours des 10 dernières années.

LLM / radio Métropole Haïti