La justice haïtienne est dysfonctionnelle ou en panne, indique le président de l'Association des Magistrats Haïtiens, M. Jean Wilner Morin. il explique que les dysfonctionnements sont graves à toutes les instances de l'appareil judiciaire.

Il dénonce la lenteur de la Cour de cassation dans le traitement des dossiers regrettant que certains dossiers soient bloqués depuis 15 ans.

En ce qui a trait aux Cour d'appel, le magistrat critique le dysfonctionnement de la Cour d'appel de Port-au-Prince. Cette Cour qui prend en charge les tribunaux de première instance de Port-au-Prince, Croix des Bouquets, Petit Goave et Jacmel est paralysé en raison de désaccord entre le CSPJ et le ministère de la justice en ce qui trait à la nomination d'un président.

Par ailleurs le tribunal de première instance de Port-au-Prince est dysfonctionnel à cause du climat d'insécurité dans la zone du bicentenaire.

Le juge Morin rappelle également la grève des parquetiers. Il rappelle que c'est la première fois que les parquetiers sont en grève. Leurs revendications sont justes, dit-il déplorant le silence des autorités gouvernementales.



LLM / radio Métropole Haïti