A la suite d'une rencontre tenue entre le Ministère de la Justice et le Directoire du Collectif des Magistrats Debout d'Haïti (COMADH) en date du 30 décembre 2020, les parquetiers des 18 juridictions du pays ont observé une trêve, après plus de 2 mois de grève.

Exigeant l'application de la loi du 27 novembre 2007, excluant les disparités et inégalités de traitement entre les Juges et Officiers du Ministère Public, qui constituent les deux ailes d'un seul et même oiseau qu'est la Magistrature, les parquetiers ont observé un arrêt de travail depuis le 23 novembre 2020.

Les grévistes disent espérer que les autorités gouvernementales prendront de justes décisions dans le plus bref délai pour respecter la loi, les principes de non discrimination administrative et juguler cette crise. Toutefois, le COMADH prévient la République que si les autorités persistent dans leur mauvaise foi et leur attitude menaçante en se renfermant dans leur rébellion contre la Loi, les Magistrats debout adopteront la position contraire et continueront à se mettre au travers de la voie de l'arbitraire, donc de la violation flagrante des lois et valeurs républicaines, peut-on lire dans une note parue en début d'année.

Une note signée par le Magistrat Fatilnor Patrick DOUYON, Président du Collectif des Magistrats Debout d'Haïti (COMADH).

EJ/Radio Métropole Haïti