Le directeur du Bureau de Monétisation de l'aide Publique au Développement (BMPAD), M. Fils Aimé Ignace Saint Fleur, exprime une certaine impuissance de son institution face aux pénuries récurrentes des produits pétroliers. Le directeur, de l'organe régulateur du secteur pétrolier, a donné l'assurance que le carburant sera disponible dans les prochaines heures puisqu'un tanker transportant 165 000 barils de gazoline se trouve dans la rade de Port-au-Prince depuis deux jours.

C'est la énième fois que le directeur du BMPAP intervient pour annoncer des tankers en période de rareté. M. Saint Fleur concède que le probleme ne pourra pas être résolu par des tankers de produits pétroliers.

Il rappelle que le problème perdure même si des tankers arrivent chaque 15 jours. Il préconise la construction de terminaux dans les 3 grandes régions du pays ce qui permettra d'éviter les ruptures de stocks.

Cette fois la surchauffe à été provoquée par le retard d'un tanker en raison de la période des fêtes de fin d'année.

Le directeur du BMPAD souligne qu'il faudrait des investissements importants du secteur privé dans ce secteur pour augmenter la capacité de stockage du pays.

Le marché, qui a connu une croissance exponentiel, ne peut plus être encadré par des tankers. Les pénuries touchent alternativement la gazoline et le diesel.

L'état et les entrepreneurs haïtiens sont à couteaux tirés dans ce secteur qui a connu des modifications importantes sous l'administration de M. Jovenel Moïse.

LLM / radio Métropole Haïti