Les autorités gouvernementales et policières haïtiennes enquêtent sur le mouvement des individus armés se réclamant des Forces Armées d'Haïti appréhendés le week-end écoulé à Canaan. Le porte parole de la Police, l'inspecteur divisionnaire Gary Desrosiers, a indiqué que 3 personnes ont été tuées et 8 autres arrêtés.

Un haitiano américain, ancien lieutenant des FADH, fait partie des individus appréhendés. Dans le même temps 87 badges des FADH ont été saisis.

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a déjà dilligenté une enquête qui devra faire la lumière sur le groupe et leurs motivations.

Le secrétaire d'état à la sécurité publique, M. Tacite Toussaint, avait révélé que le leader du groupe avait refusé tout dialogue avant l'intervention des forces de l'ordre. Le chef du groupe figure parmi les individus appréhendés.

Même si les hommes armés ont voulu se faire passer pour des militaires, le Haut État Major des FADH à nié leur appartenance à l'institution. Suite au demantelement du groupe les Forces armées ont maintenu une présence dans la zone de Canaan 3.

Par ailleurs le porte parole de la Police a expliqué que des insignes de la Brigade de Surveillance des Aires Protégées (BSAP) ont été retrouvés.

LLM / radio Métropole Haïti