Dans l'Ile de la Gonâve, le candidat à la mairie d'Anse-à-Galets, sous la bannière de l'OPL se montre très critique vis-à-vis de la gestion du processus électoral par le CEP.

Sénéus Dorvilien n'est pas tendre également à l'égard du Chef de l'Etat et doute de l'exécution du nouveau calendrier électoral.