AFP.- La France a demandé, le 20 avril, aux autorités haïtiennes de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire cesser les actes de violences, et permettre la bonne tenue des élections législatives et locales prévues les 21 mai et 25 juin.

"Il est essentiel que ces dates ne soient plus reportées désormais", a déclaré le Ministères des Affaires Etrangères. Ces dates ont été fixées par un arrêté du président René Préval.

"Il incombe aux autorités haïtiennes que tout soit mis en oeuvre pour faire cesser les actes de violence, les menaces et les intimidations afin de permettre à l'ensemble des partis politiques de faire leur campagne électorale dans un climat apaisé et à la population de se prononcer en toute sérénité et transparente", selon le Ministre.