Des médecins pro-lavalas prennent la défense du Dr Marie Antoinette Gauthier, ancienne Directrice Médicale à l'hôpital Général, tranférée au Ministère de la Santé Publique, à titre de chargée de mission.

Tout en essayant de ménager la chèvre et le chou, ces médecins expliquent le dysfonctionnement du plus grand centre hospitalier du pays par des conflits d'ordre politique.

Cependant, une reprise timide des activités a été constatée à l'Hôpital de l'Université d'Etat d'Haïti le 25 avril : les médecms ont mis fin à leur arrêt de travail mais les infirmières étaient absentes.

Ces infirmières déclarent attendre les résultats des rencontres entre les responsables de la Santé, de l'HUEH et de la société civile, avant de retourner au chevet des malades. La situation à la suite de la rencontre semblait se débloquer, ce qui permettrait une reprise effective des activités à l'Hôpital de l'Université d'Etat d'Haïti.

Un comité de direction de 4 personnes a été formé, en vue de combler le vide occasionné par le transfert de Marie-Antoinette Gauthier au Ministère de la Santé Publique.

Parrallèlement, une commission ad hoc a été constituée. Elle aura à statuer sur l'autonomie de l'HUEH.