Le Conseil Supérieur de la Police Nationale et le Conseil Electoral Provisoire ont du mal à convaincre l'opposition de leur volonté de créer un climat propice à la tenue d'élections crédibles, et ceci, à environ une dizaine de jours du premier tour des élections législatives et locales . Une rencontre déroulée, hier au Ritz Kinam, n'a pas permis de calmer certaines appréhensions. En dépit de tout, le Premier Ministre a donné la garantie que la sécurité sera au rendez-vous le jour du vote, le 21 mai. M. Jacques-Edouard Alexis a fait appel à la collaboration des responsables politiques. José Jacques Nicolas du MOCHRENA, Patrick Brutus , indépendant, Raynold Georges du MPSN, et Micha Gaillard de l'Espace de Concertation, sont sortis bredouilles de cette réunion. Ils se déclarent renforcés dans leur sceptisme et certains ont mis en doute l'existence d'un plan de sécurité pour le scrutin .