la Fondation Internationale des Systèmes Electoraux (IFES) a désormais un nouveau représentant en Haïti . L'américaine Denise Dauphinais remplace la canadienne Micheline Bégin déclarée " persona non grata" par le Gouvernement Alexis. Mme Micheline Bégin a quitté le pays depuis jeudi, avant la mise en application de l'ordre d'expulsion. Par cette prise de position, le Gouvernement Alexis entendait protester contre un rapport émis par l'IFES accusant des experts du CEP de collusion avec Lafanmi Lavalas et le Président Préval. Pour le Premier Ministre Alexis, ces accusations représentent un affront qui ne pouvait être toléré de la part d'un étranger . Les activités de l'IFES qui assiste techniquement le CEP sont financées par l'USAID. Les organisations populaires pro-lavalas ont accusé l'IFES de partialité en faveur des partis de l'opposition, information démentie par les responsables de l'institution. L'IFES avait également eu des relations tendues avec des membres du CEP, suite à la publication d'un rapport, qui avait prédit un report de la date du 19 mars précédemment retenue pour les élections. Quelques semaines après, le CEP avait fini par modifier le calendrier électoral, en choississant une nouvelle date, pour la tenue des élections.