Après avoir été délogé contre leur gré de l'Hôpital Général, c'est à la chambre 83 de l'Hôtel le Palace au Champs-de-Mars que Claudy Zéphir et Nanoune Myrtil mènent désormais le combat pour retrouver leur bébé disparu. C'est la Présidence Haïtienne qui prend en charge les frais d'hébergement de la famille Zéphir à l'hôtel Le Palace, pour une dizaine de jours. Claudy et Nanoune se déclarent prêt à mener la lutte jusqu'au bout pour obtenir satisfaction. Ils condamnent la façon dont le dossier est géré par les responsables de la Santé Publique et de la Justice. A quelques jours de la célébration de la Fête des Mères, Nanoune Myrthil se déclare frustrée de la persistence de cette situation. Le Porte-parole de la famille qualifie d'irresponsables les autorités sanitaires du pays. Le beau-frère de Nanoune Myrthil affirme qu'il fait l'objet de menaces en raison de ses prises de positions. Les responsables du Ministère de la Santé se sont gardé de commenter le dossier de la disparition du bébé depuis le déguerpissement de la famille Zéphir à l'Hôpital Général. Me Reynold Georges, l'avocat des Zéphir réaffirme son engagement à poursuivre le combat pour le triomphe de la justice l'affaire du bébé disparu.