Dans l'Ile de la Gonâve, les candidats des partis d'opposition dénoncent la composition des bureaux de vote réalisé par le CEP. Ces candidats appellent le Conseil Electoral à déléguer des superviseurs le jour du vote.